• L'honneur d'être chrétien

    (Jésus leur dit : ) Ne résistez pas au mal ; au contraire, si quelqu'un te frappe sur la joue droite, présente-lui aussi l'autre ; à celui qui veut plaider contre toi et prendre ta tunique, laisse-lui aussi le manteau ; et si quelqu'un veut te contraindre à faire un mille, <nl ctx="b">fais-en deux avec lui.</nl>
    Matthieu 5. 39-41

    L'honneur d'être chrétien

    Lettre à l'empereur

    Athénagoras, né à Athènes, était un philosophe qui vivait dans la dernière moitié du deuxième siècle. Il se proposait d'écrire contre les chrétiens, et dans ce but, se mit à lire leurs livres. Dieu, par cette lecture, lui ouvrit les yeux, et il devint chrétien. Au lieu d'attaquer les disciples du Christ, il les défendit et présenta, en l'an 177, à l'empereur Marc Aurèle, un écrit qui dit : “Pourquoi seriez-vous offensé simplement par le nom que nous portons ? Le nom seul ne mérite pas votre haine ; c'est le crime qui est digne de châtiment. Si nous sommes convaincus d'un forfait grand ou petit, punissez-nous, mais non pas uniquement à cause du nom de chrétien. Nul chrétien n'est criminel, à moins qu'il n'agisse d'une manière contraire à ce qu'il prétend être”. Plus loin, mettant en contraste la conduite des chrétiens et celle des païens, il dit : “Chez nous, vous trouverez des ignorants, des manoeuvres, de vieilles femmes qui ne pourraient peut-être pas prouver par des raisonnements la vérité de notre doctrine ; mais par leurs oeuvres ils montrent l'effet bienfaisant qu'elle produit quand on est persuadé qu'elle est vraie. Ils ne font pas des discours, mais des bonnes oeuvres. Quand on les frappe, ils ne rendent pas les coups ; ils n'intentent pas de procès à ceux qui les dépouillent ; ils donnent à ceux qui leur demandent, et aiment leur prochain comme eux-mêmes”.